Cette maladie qui me bouffe la vie : L'Eczema !

Quelques boutons par ici, quelques cloques par là ... C'est reparti ! Chatouilles, grattouilles ... Impossible de ne pas gratter ces démangeaisons.

Les première plaques apparaissent et c'est le début du calvaire !

" Arrête de gratter " ! Voilà ce que j'entends à longueur de temps. Comme si je le faisais exprès, comme si ça m'amusais de me détériorer cette peau qui me fait tant souffrir.

Une souffrance, c'est bien le mot ! Comme l'a si bien dit mon dermatologue à Chéri " Hormis les médecins et les patients, personnes ne peut comprendre les douleurs physiques et et morales de cette maladie ".

Mon corps me fait mal, en même temps qu'il me brûle et me chatouille. Les plaques sont si nombreuses, par moment, si étendues que j'en deviendrait folle.

Les traitements s'enchaînent : cortisone, crème, baume apaisant, médicaments, calmants, homéopathie, astuces naturelles, ... J'ai fait le tour, et maintenant ?

Aaaaah sur le moment, ça passe  ... Avant de revenir de plus belle ! Chaque crise entraîne une nouvelle plaque ou étend une celles déjà présentes.

Ces crises m'entraînent également d'autres souffrances : Insomnie, Irritabilité jusqu'à parfois devenir méchante de douleur, tremblement, ne plus savoir utiliser plier les mains pour faire des choses banales du quotidien, ne plus savoir porter certains vêtements ou certaines chaussures, se sentir sur les nerfs et au bord des larmes.

Alors, cette fois, on recommence mais depuis le début ! Prise de rendez-vous avec le service dermatologique du CHR pour effectuer analyses et prélèvements. Encore une fois, on y croit !

Bon nombre de personnes, d'enfants souffrent de cette maladie à des degrés différents. Cette dernière est souvent incomprise.

Le proches pensent souvent, à tord, que la personne (l'enfant) exagère, la disputent de se gratter à en saigner, ne comprennent pas les pleurs, la colère, le caractère changeant de cette personne.

C'est bien souvent le sentiment d'impuissance qui parle. C'est tellement dur de regarder l'autre souffrir et ne pas pouvoir le soulager.

CE QUI m'apaise :

  • Passer un gant de toilette mouillé et bien froid sur les plaques (ne surtout pas faire l'erreur de mettre de l'eau chaude qui va augmenter inflammation et le risque d'infection)
  • Mettre de l'avoine ou de la Maïzena dans l'eau du beau. Merci au blog Les perles de maman pour cette super astuce !
  • Nettoyer les plaies avec une mousse nettoyante désinfectante
  • Dormir avec des chaussettes pour éviter le frottements des draps ( Glamour, n'est-ce-pas ?!)
  • Privilégier les produits hypoallergéniques et les produits pour la peau ayant le moins de composants. Pour ma part, il n'y a que Dexeryl qui me convienne  le mieux pour réhydrater ma peau, en alternance avec la cortisone que j'essaye d'éviter.
  • En période de crise, privilégier le lavabo, une douche/2 jours et un bain/semaine car l'eau dessèche énormément la peau.

Les allergies qu'elles soient alimentaires ou cutanées sont de véritables souffrances pour les personnes qui en souffrent. C'est, aujourd'hui, le mal du siècle, avec de plus en plus de personnes touchées.

J'avais besoin de me livrer sur cette maladie qui fait partie intégrante de ma vie, de l'expliquer à ceux qui la connaissent mal, de pouvoir j'espère apporter des astuces à ceux qui en souffrent.

Pour les personnes qui en souffrent, je sais à quel point on peut se sentir mal et isolé, à quel point on peut se renfermer sur soi-même, se sentir incompris et souffrir en silence ! Pour celles qui le souhaitent, n'hésitez surtout pas à venir dialoguer, je ne peux pas apaiser la souffrance physique, mais on peut s'entraider à apaiser la souffrance morale.

Découvrez mes autres écrits personnels dans la catégorie " Journal intime " en cliquant ici !

Ils ont adoré :