La violence .... Une réalité qui fait mal !

Aujourd'hui, une copinaute dont je ne citerai pas le nom par respect a partagé un fait qui m'a bouleversée.

Son petit garçon de 5 ans et un petit copain ont pris un plus petit, l'ont tenu et l'ont frappé !

Tout comme moi, vous serez horrifié par le geste.... Et c'est normal. Heureusement même !

Pourtant, je ressens surtout de la peine et de l'incompréhension. Mais que se passe-t-il dans leur petite tête à ce moment-là ?

La violence .... C'est pas que chez les autres !

Si je vous en parle, ce n'est pas par jugement que du contraire... Mais je tiens à sensibiliser car ça n'arrive pas qu'aux autres.

Ce petit garçon est aimé et vient d'une " bonne famille " comme on les. Qualifie généralement.
On lui apprend le respect et la gentillesse .... Pourtant, il a eu ce geste qui le qualifie de " mauvais garçon ".

J'imagine déjà les critiques par derrière et pourtant, je sais que mes filles pourraient le faire !

Il y a malheureusement cet effet de bande, ce sentiment d'être fort et indestructible qui poussent enfants et certains adultes à faire des actes que jamais ils n'auraient fait seuls.

Et oui, à vous aussi, ça peut vous arriver !

C'est la que se joue la prévention et le dialogue.

C'est face à ces incidents que nous devons prévenir nos piou-piou, sans entrer dans des mots extrêmes.

La prévention est notre rôle de parents !

Ici, j'ai pris Namour près de moi dans le fauteuil et je lui ai lu ce qui s'est passé.
Je lui ai demandé ce qu'elle en pensait, sans émettre mon jugement.
Sa réponse : oh mais c'est grave maman. Il est méchant de petit garçon.

Ma petite explication : non ma chérie, ce petit garçon n'est pas méchant.
Il s'est senti fort à être avec un autre copain et cette force lui a fait faire cette grave bêtise.
Je suis sûre que toi aussi, parfois, tu moques et n'est pas très gentille avec un autre enfant car tu es avec tes copines... Je me trompe ?

Namour : oui c'est vrai que parfois, on dit des choses pas très gentilles ou on veut plus jouer avec **** et ça lui fait de la peine. Pourtant moi parfois, je voulais jouer avec mais mes copines veulent pas alors je joue pas avec non plus.

Ma réponse : voilà, c'est sûrement un peu comme ça que ça s'est passé pour ce petit garçon. Il faut faire attention à ce que vous dites et ce que vous faites.
Il ne faut pas faire que tu fasses de la peine aux autres pour suivre tes copines.
D'ailleurs, tu pourrais même leur raconter ma petite histoire pour leur expliquer, non ?

Namour : Oh oui ça c'est trop bien maman ! Je vais même le dire à ma madame....

Alors n'hésitez pas à partager, dialoguer encore et encore .... Parce que demain, le petit tyran ou la victime, ce sera peut-être votre enfant !
Et je sais, au fonds de moi, que l'on peut irradier ce phénomène de bandes et de violence. 

Découvrez mes autres écrits personnels dans la catégorie " Journal intime " en cliquant ici !

Ils ont adoré :