Ecart d'âge et complicité !

Ce soir, c'est un peu déboussolée que je vous écrit cet article !

Quand j'ai eu Chipette, il y a un peu plus de 3 ans, je m'imaginais déjà avoir deux petites filles complices, jouant ensemble et aimant partager des moments entre soeurs.

Alors, heureusement, il y en a et je suis en fondance totale devant elles ! Mais depuis quelques mois, c'est devenu bien compliqué ... Entre elles ... Mais surtout entre Namour et moi ! 

Je me suis prise aussi certaines remarques sur mon rôle de maman, sur mon attitude face à Namour qui me font douter de moi et de la façon dont je réagis avec elle.

Le partage des jouets

Voici LE sujet qui crée le plus grande discorde et ça ne s'est pas arrangé avec les fêtes.

Si d'un côté, je comprend très bien que Namour ne peut pas tout prêter à sa petite soeur (il y a quand même 4 ans d'écart), je trouve normal que le minimum soit de rigueur ! 

Elles ont leur propre chambre avec leurs affaires et jouets respectifs. J'ai établi comme règle que Chipette ne peut pas aller dans celle de Namour qui a des jouets fragiles mais Namour peut aller dans celle de Chipette, avec son accord.

Namour prend plaisir à jouer avec les affaires de sa soeur mais ce sont toujours les crises pour qu'elle accepte de prêter des jeux accessibles en âge pour sa soeur.

Forcément, Chipette pleure et crie pour avoir le jeu de Namour, qui à son tour, pleure et crie pour ne pas le donner (même si elle ne joue pas avec !).
Et je ne tolère pas ce comportement ! Je pars du principe qur le partage fait partie du rôle de grande soeur.

On m'a dit récemment que Namour n'avait pas demandé d'avoir une soeur et que c'était normal qu'elle ne veuille pas laisser ses affaires.
Que j'en demande bien trop à Namour d'où nos conflits.
Exemple : Namour a reçu la poupée Ciccobello. Evidemment , elle a plu de suite à Chipette ! Et c'était parti pour les crises car Namour ne veut pas lui donner !
Je me suis fâchée car, même si elle vient de la recevoir, elle ne jouait pas avec quand Chipette l'a voulait. Selon une personne de la famille, j'exagère car Namour vient de la recevoir et la réaction de Namour est normale ....C'est à Chipette de s'adapter à Namour et pas le contraire.
De mon côté, j'ai du mal ! Pourquoi il serait normal que Chipette prête ses jouets car ce sont des jeux moins fragiles et que Namour devrait pouvoir décider ou non de partager, simplement car elle était là avant ?

Ma peur de reproduire !

Si j'en suis dans cette réflexion ce soir, c'est tellement que j'ai peur de reproduire un schéma vécu dans mon enfance !
Ma maman a eu ma soeur 9 ans après moi et s'en est tellement accaparée que tout lui était dû ! Elle avait d'office raison et pouvait tout faire !
J'en ai beaucoup souffert et, même si elle n'y pouvait rien, j'en ai terriblement voulu à ma soeur de m'avoir " pourri la vie " avec sa naissance !

Je n'en suis pas à ce point ... Pourtant, on me l'a souligné et ça m'a fait bien mal !

Je suis loin de tout passer à Chipette. Je fais énormément de sorties, activités, seule avec Namour pour qu'elle garde nos moments qu'on a toujours eu avant la naissance de sa soeur.
Mais avoir un petite soeur, c'est aussi lui faire une place ... Non ?

Un autre exemple : on a voulu aller promener en famille et là où nous étions, Namour avait un vélo mais il n'y en avait pas pour Chipette. Namour avait tout le reste de la semaine pour en faire.
J'ai donc demandé à Namour d'aller à pieds comme sa soeur pour éviter une crise de Chipette qui, comme tout enfant, aurait voulu aussi en faire !
Réflexion : ce n'est pas normal que j'interdise ce plaisir à Namour pour satisfaire le caprice de Chipette ... Or, dans le cas contraire, j'aurais réagis tout à fait pareil.

Je voulais juste que la balade se passe bien que les 2 soient sur le même pied d'égalité. 
A la maison, on fait des sorties et elles ont toutes 2 leur vélo ou draisienne, etc...
Pour finir, j'ai préféré ne pas y aller avec chipette et que Namour profite de sa balade en vélo ...

Frustrer le deuxième pour satisfaire le premier ?

Un autre reproche fait est que j'anticipe les crises de Chipette et que j'oblige Namour à capituler.

C'est vrai que dans certaines situations, je le fais ! Je ne vais pas nier .... Il y a des moments où Namour se ramène avec jeu ou veut faire une chose qui, je le sais, va créer une crise chez Chipette, et je demande à Namour soit de ne pas le faire " sur le moment " ou d'aller dans sa chambre, par exemple, pour le faire.

C'est difficile de trouver le juste milieu mais quand Namour ramène un jeu dans le salon, qu'elle refuse de prêter, au lieu d'y jouer calmement dans sa chambre .... Ca m'énerve ! J'estime que soit elle prête, soit elle y joue dans son coin ou attend la sieste de sa soeur.

D'autant que tous les jeux dans le salon sont majoritairement à Chipette et que Namour y joue.
J'oblige tout autant Chipette à donner quitte à avoir une crise.

Je suis clairement perdue sur ma façon de faire, de réagir.

Vous gérez comment les parents ?

C'est tout naturellement que je me tourne vers vous parents, grands-parents ...

Ca se passe comment chez vous ?
Votre aîné réagi comment face au petit ? Vous l'obligez à prêter ?
Ils ont chacun leur jeu et chacun garde ses affaires ?

Merci pour vos témoignages !

Angélique, Petite sastuces au quotidien



Ils ont adoré :