Mes peurs de maman ... Avant d'être maman !


Mes peurs de maman

Bien avant l'idée de concevoir mon premier bébé, je m'imaginais déjà dans cette phase de ma vie ! 
Entre bonheur et questionnement, il y avait aussi ces peurs qui pour certaines peuvent paraître incohérentes ou risibles aujourd'hui !

Ces peurs qui sont restées pour certaines ou se sont envolées pour d'autres. 

1/ Et si il était moche ... 

Soyons honnête, on a déjà tous vu un bébé qui, malheureusement, ne nous donne pas envie d'être le nôtre ! 
Celui qui me dit que tous les bébés sont beaux, je lui dirais qu'il est hypocrite envers lui-même ... Mais ça n'empêche pas de trouver ce bébé adorable, souriant et même de lui trouver de jolis atouts !
Alors, j'avoue, j'avais quand même cette peur de trouver mon bébé pas aussi beau que je l'avais imaginé !

Mais que nenni ! Je pense que son propre bébé, on le trouve toujours le plus beau, le plus merveilleux, le plus adorable ... Et je pense que c'est même fait exprès !! 
Parce que bon, quand on pense aux difficiles nuits passées, aux heures à l'entendre pleurer ... Heureusement qu'il est mignon ce petit bébé ^_^

2/ La peur du handicap, de la maladie ...

  A la seconde où je suis tombée enceinte, cette peut m'a traversé l'esprit : " j'espère que mon bébé est en bonne santé " !
On l'espère tous bien sûr et je crois que chaque parent a cette pensée qui le traverse à l'approche de la première échographie.
Cette envie de découvrir ce petit être à l'écran et l'angoisse de savoir si tout va bien !

Je travaille dans le monde du handicap ... Ces petits bouts que j'accompagne quotidiennement, je les adore ! Ils sont ma bouffée d'oxygène quand je vois leur énergie et la patate qu'ils ont face aux difficultés qu'ils vivent chaque jour.
Mais aimer travailler auprès d'eux, ne veut pas dire que j'accepterais l'éventualité de mettre au monde un enfant extra-ordinaire en le sachant à l'avance.

J'admire ces parents, ces familles qui chaque jour se battent pour que leur enfant évolue et pour qu'il puisse vivre aussi normalement que possible. 
Une leçon de courage et d'humilité qui chaque jour me fait relativiser sur mes propres difficultés de maman !

3/ La peur de reproduire mon schéma familial ...

  Cette peur est celle qui restera certainement à jamais en moi ! Quand certains vivent dans un schéma familial entouré d'amour et de tendresse ... D'autres peuvent vivre avec un constant besoin de perfection pour enfin recevoir cet amour qui devrait être naturel !

Je n'ai malheureusement pas eu l'image de la maman prête à tout pour ses enfants, câline à souhait et pleine d'attentions.
Celle que j'ai eu était une nounou en or, une amie parfaite, l'image à la Bree Van De Kamp .... Idéale de l'extérieur et pour les autres ... Détachée et insatisfaite envers moi !

Malgré ce besoin de vouloir des enfants, j'avais si peur de devenir maman et de reproduire ce schéma ... D'être incapable d'aimer comme un enfant le mérite ! 
J'ai réalisé un gros travail sur moi-même ... Je suis passée par le psy et l'hypnose pour comprendre et réagir autrement ! 

Aujourd'hui, je suis perpétuellement en remise en question sur moi-même face à ce rôle et mes enfants ... Et même si c'est une bonne chose, c'est aussi très fatiguant.

4/  La peur du kidnapping ...

cette peur, assez extrême, m'est venue pendant ma grossesse de Namour.
J'étais au début de ma grossesse quand un bébé s'est fait kidnappé dans une maternité, et j'en ai été bouleversée voire même traumatisée ! Heureusement que petit bout a été retrouvé quelques heures plus tard ...

Même cette crainte ne m'a plus quittée ! Dès que nous parlions du jour de la naissance, avec le papa de Namour, je lui faisais promettre que quoi qu'il se passe avec moi, il devait suivre et rester près de notre bébé.

Puis est venu ce jour J tant attendu ! Namour est née et après 2h de peau à peau, nous sommes remontées en chambre ... Ensemble ! J'étais soulagée, rassurée ...
Ayant accouché à 06h35 après 12h de travail, et comme nous allions toutes les 2 très bien , j'avais demandé à son papa de rentrer se reposer avant les premières visites.

Il fut à peine parti qu'une infirmière est arrivée en me disant qu'elle allait venir prendre ma princesse pour une prise de sang mais que je ne pouvais pas encore me lever ... Ce fut le drame ! Une énorme panique m'a envahi ....

En plus du fait qu'elle ne revienne pas, j'avais peur qu'on me l'échange, de ne pas la reconnaître ... Ca paraît dingue raconter ainsi mais, sur le moment, ma peur fut explosive ! 
Je pleurais, je tremblais et cette infirmière ne voulait rien entendre ... Limite, elle me prenait pour une dingue !

Avant qu'elle ne revienne pour me la prendre, j'ai eu l'idée totalement saugrenue de lui faire une croix sur son talon ... Une petite trace qui me prouverait que c'est bien elle ! Bizarrement, ce petit détail m'a aidé à la laisser partir ...

Cette attente m'a paru interminable avant qu'on me ramène mon bébé .... Quand cette infirmière est revenue, elle avait un grand sourire et m'a dit : " Je peux vous poser une question ? Est-ce vous qui avez fait une marque sur le pied de votre fille ?" ... Vous imaginez comme je sis devenue toute rouge ...
Et oui, je ne savais pas encore que les prises de sang des nouveaux-né se faisaient au talon ...

En tout cas, pour le reste de notre séjour, j'étais cataloguée et toute l'équipe connaissait le bébé tatoué et la maman stressée !

5/ La peur de demain ...

La peur d'une catastrophe, d'une maladie, d'un accident de la vie ... Celle qui m'arracherait le bonheur de notre vie actuelle.

La peur du cours de la vie qui nous oblige à travaille plus et nous donne l'impression d'une futur tellement incertain pour nos petits bouts !

Bien sûr, je ne vis pas dans la crainte perpétuelle du risque mais, j'y pense quand même.
Je suis d'un naturel plus cigale que fourmi ... J'aime profiter de la vie et ses plaisir, vivre au jour le jour.
Mais la réalité me rattrape souvent ! Je m'oblige à alimenter un mininum mon PEL, chaque mois je verse sur le compte ... Pas grand chose certes .... Mais elles commenceront leur vie avec un petit pécule quand même, si mince soit-il dans cette vie devenue tellement chère !

A cela s'ajoute parfois la peur de sortir dans des lieux bondés de monde ... Bien que je ne sois pas du genre à me laisser envahir ... Les dernières années m'ont fait prendre conscience qu'en une fraction de seconde, un fou peut nous enlever ce que nous avons de plus cher à nos yeux !

Parfois, je me dis : Mais dans quel monde vit-on ? Pourquoi chacun n'a pas juste envie de vivre pleinement son bonheur avec les siens ? Pourquoi la vie est-elle devenue une questions d'argent, de pouvoir alors qu'elle devrait juste être amour et joie ?

peurs de maman

Mon utopie me perdra peut-être mais, chez nous, je veux croire aux monde des bisounours et laisser mes filles rêver d'une vie pleine de paillettes où tout est possible, réalisable ! 

****************
Vous pouvez suivre toutes nos aventures sur :

Je vous partage également mes idées et envies sur : 
 

Ils ont adoré :