Ma première grossesse : entre espoir et cauchemar !




Après 2 fausses couche et un moral dans les chaussettes ... L'impression d'être maudite et de ne jamais mener une grossesse à son terme .... Le 14 Juin 2009, jour de la fête des pères, Un beau " + " apparu et me donna enfin le bonheur de devenir " Maman " !

 Un premier trimestre idyllique

Le premier trimestre fut juste génial : aucune nausée, aucun saignement, aucune fatigue.

Je me suis sentie super bien, heureuse et sur mon petit nuage, avec un bon suivi rapproché de mon gynécologue .... En Belgique, à cette époque.

La première échographie officielle nous rassure et nous annonce une petite fille pour le 28 Février 2010.


Le rendez-vous du quatrième mois se passe très bien mais, ayant déménagé en France, mon suivi s'arrêtera là malgré ma confiance en mon gynécologue.

Les test sur la trisomie ont été fait et tout paraît normal ! 


Les événements se compliquent

Pour le rendez-vous du 5ème mois, je me dirige donc vers la maternité qui m'attribue un gynécologue. Au vu de mes antécédents, la maternité trouve plus prudent que je sois suivie par gynécologue plutôt que par sage-femme.

A partir de ce premier rdv, j'ai senti que rien ne serait plus pareil.
Je me retrouve face à un homme froid, qui nous regarde à peine quand il nous parle et qui, d'emblée, nous expose des problèmes en lisant les compte-rendus de mon précédent gynécologue : -
" Il ne vous a jamais alerté que votre bébé est trop petit ? "
" Les résultats de la trisomie sont limites pour nous " 

Ni une, ni deux, il nous demande de faire l'amniocentèse ....Nous sommes abasourdis  ! 
J'ai tellement confiance en mon précédent suivi que je demande à avoir un second avis.

1 semaine plus tard, je rencontre le chef de service qui trouve la décision de l'amniocentèse abusive. Le taux n'est pas idyllique mais ne présente pas de menace, surtout que l'échographie est très bien.


Le soir même, nous en parlons avec le papa et nous décidons de ne pas la faire.

Un autre rendez-vous d'échographie est prévu 10 jours plus tard. Je vais commencer mon 6ème mois et celui-ci est pire que le suivant.

L'échographie montre un bébé trop petit, qui ne grandit pas bien.
Le tact de ce gynécologue est inexistant et il me dit : " Bon, cette fois, on y est, l'amniocentèse n'est plus un choix mais une nécessité si vous tenez à votre bébé. Je vous mets également en arrêt de travail. Il faut être inconscient pour travailler à 2hrs de route de chez soi dans ces conditions ".
Le rendez-vous est pris dans 3 jours et je ressors en pleurs .... Le papa contient sa colère de ne pas empoigner cette homme sans coeur.


L'amniocentèse est décidée

Le jour J est arrivé !
J'angoisse, je stresse ... Le papa ne compte plus ses jours de congés pour être présent à chaque rendez-vous. Son soutient est tellement important !

L'équipe est, heureusement, au top et chaleureuse ... Ils ne sont pas tous C*** dans cet hôpital ! 
L'examen se passe très bien et un repos m'est conseillé pendant 3 jours. 

Nous devons attendre près de 3 semaines pour avoir les résultats .... Une éternité quand ça concerne son bébé et que nous serons déjà proche du 7ème mois ! 
Après un appel de la maternité, l'examen est normal et ne révèle aucune maladie génétique ... Nous sommes heureux et j'ai hâte de mettre ça sous les yeux de ce gyné pour qu'il me laisse enfin finir ma grossesse tranquillement ! 

2 jours plus tard, nous sommes déjà début Janvier, nous avons rendez-vous avec lui .... Il réalise l'échographie, sans un mot, comme à son d'habitude !
Je sais que notre bébé est en siège et le fait qu'il persiste sur le haut de mon ventre m'inquiète. Après un temps qui nous paraît très long, il nous dit : " Madame rhabillez-vous et venez à mon bureau ".
Ca ne présage encore rien de bon au vu du ton employé ....
Avec le papa , on se regarde en pensant " que va-t-il encore nous tomber dessus ? "

A son bureau, il ne mâche pas ses mots qui résonnent encore dans ma tête comme si c'était hier : 
" Je ne vais pas y ller par 4 chemins, il n'y a pas de bonnes façons d'annoncer ce genre de choses. Soit vous avez contracter un virus soir votre bébé a fait un AVC mais son cerveau ne présente plus d'activité.
Dès que vous sortirez de mon bureau, vous ferez une prise de sang pour éliminer la cause du virus.
Demain matin, 09h, vous avez rendez-vous à l'hôpital de Lille avec un neuropédiatre pour confirmer le diagnostique et envisager la suite ..... "


Suite au prochain article ....

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci beaucoup pour votre petit mot ...

Ils ont adoré :