Suite de ma première grossesse : entre espoir et cauchemar !


Ma première grossesse fut, psychologiquement, une catastrophe à cause d'un gynécologue inhumain et incompétent ! 
Je vous expliquais la première partie, juste ici ! , voici la suite...

De retour de l'hôpital, nous sommes dévastés ....
Le gynécologue ne nous a laissé aucun espoir et, à bientôt huit mois de grossesse, on est face à une grossesse qui se termine par la perte de notre bébé !

Je suis anéantie .... La nuit se passe sans fermer l'oeil, en attendant de nous rendre au CHR de Lille, au petit matin.

Il est 08h quand nous prenons la route et il a fortement neigé .... Nous avons plus de 15cm de neige sur la route et du verglas ! Manquerait plus qu'on se tape un accident ....


Arrivé sur place, dans la salle d'attente, on a l'impression d'être mis tout de suite dans l'ambiance.
Juste à côté de nous, une porte avec l'inscription " le jardin du souvenir " ... On se regarde mais aucune de nous 2 ne peut plus parler !

Le neuropédiatre nous reçoit et fait preuve d'une extrême gentillesse !
Il m'installe pour l'écho et je le préviens de suite que je ne préfère ps voir l'écran ni entendre ce qui se passe ... C'est devenu trop douloureux.

Au bout de cinq minutes, il nous regarde très étonné et me redemande : " Pourquoi votre gynécologue vous envoie ? "
Le pauvre se prend toute ma colère, c'est tellement dure de dire ces mots, encore une fois : " Il vous a écrit noir sur blanc que son cerveau ne présente plus d'activité pourquoi devoir le redire ?"

Il tourne l'écran et nous demande de regarder : " Madame, je suis comme vous, dan la plus totale incompréhension. Tout ce que je vois sur cet écran me paraît tout à fait normal. Votre bébé est, certes, un peu plus petit que la normale mais tout va très bien. "

Imaginer notre stupeur !! On ne sait plus quoi croire, on est perdu ...
Ces dernières 24h ont été tellement horribles ....

Il le comprend et, pour nous rassurer, il demande à sa confrère de venir refaire l'écho sans lui donner de détails sur le pourquoi de notre présence. 

A son tour, elle réalise une écho en regardant bien si tout est normal chez notre bébé. Sa réaction est la même : " Votre bébé va très bien et elle est bien tonique ! "
Quand son confrère lui explique le pourquoi de notre visite, elle est aussi choquée que lui ! 

Ils décident, tous les 2, d'écrire un courrier bien salé à mo gynécologue en précisant que c,'est inadmissible de mettre des futurs parents dans une telle angoisse. 
Que si il ne sait pas reconnaître un cerveau sans activité, d'un cerveau normal, il faut arrêter le métier !

Pas besoin de vous dire que mon suivi avec ce gynécologue s'est arrêté au moment même ! 
Il a été noté en rouge et en grand son nom sur mon dossier en précisant que tout examen était interdit avec ce médecin....


Mes 3 dernières semaines se sont passées avec une écho par semaine et une sage femme 2 fois/semaine à domicile pour contrôler sa croissance.
Mais intérieurement, je n'ai jamais été rassurée... La peur est restée présente jusqu'au jour J ! 

Cet homme m'aura gâché une grossesse qui aurait pu être merveilleuse !
Je n'ai jamais ressenti de fatigue (hormis celle que lui m'a infligée), ni de remontée acide, ni de contractions .... Physiquement, cette grossesse fut géniale ... 


Plusieurs d'entre vous m'ont déjà dit lors de mon 1er récit : " J'aurais changé de médecin tout de suite ! " Aujourd'hui, quand on lit mon histoire, c'est facile de se le dire .... Mais sur le moment, on a confiance.
Malgré la froideur de ce médecin, il aurait pu être compétent et déceler un vrai handicap chez notre bébé ... Et c'est ce qui nous a fait continué de rendez_vous en rendez-vous ....
Avec des " si ", on referait le monde ...

Vous pouvez retrouvez le récit de mon accouchement :  en cliquant ici !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci beaucoup pour votre petit mot ...

Ils ont adoré :